bandeaucyclone1


Google

Noms des cyclones : Antilles Atlantique nord


Les spécialistes ont convenu de nommer les ouragans par des prénoms courants pour la communication avec le public qui est tenu informé de la formation, de la force et de la direction des cyclones qui menacent leur zone. La liste est établie d'avance. Tous les six ans, on recommence avec les m*emes noms. Mais les cyclones qui ont marqué les populations par leur violence, sont retirés de la liste. C'est de ceux-là qu'on parle quand on veut se souvenir ou citer un désastre qui a souvent marqué le paysage ou modifié le comportement des hommes. Ils sont les références dont on tire des leçons pour mieux affiner les prévisions, adapter les normes de construction et prendre des mesures de protection préventives. Ainsi, le prénom Hugo a été retiré de la liste.Il n'y a qu'un seul cyclone Hugo(1989) dont on se souviendra. Il en sera de même pour Irma(2017).
Pour l'atlantique nord, on choisit des prénoms anglais, français espagnol, néerlandais en rapport avec les langues parlées dans la zone et la nationalité des territoires. En alternance prénom masculin et prénom féminin. En plus d'être un événement catastrophique, le cyclone marque les esprits et révèle les bons et mauvais fonds des hommes : générosité, solidarité; égoïsme, violence. Là où certains font des actes de fraternité et même d'héroïsme, d'autres ne pensent qu'à leur propre sauvegarde et ne sont plus présents dans les premières heures quand le calme est revenu et qu'il faut aider à organiser et à secourir les plus démunis et ceux qui ont le plus besoin d'aide.
A l'occasion d'un tel événement, certains font courir sur les réseaux sociaux  les bruits les plus extravagants quand le plus souvent ils sont à des milliers de kilomètres de la zone concernée. C'est une violence criminnelle qui plonge dans la terreur les amis et parents qui ont des proches dans la région concernée.