L'acupuncture : Une théorie sans preuve
Google
  Faut-il la rembourser ?                                        
Pour que la production d'un laboratoire pharmaceutique soit reconnue comme médicament il faut que la préparation soit agréée par l'Agence Française de sécurité sanitaire des médicaments. Cet agrément ne peut être obtenu qu'après de longs essais selon des protocoles zenscientifiques rigoureux. Le "médicament" homéopathique est dispensé de la preuve de son efficacité pharmaco-dynamique parce que ce n'est pas un médicament. Il n'y a donc aucune raison pour que l'homéopathie soit remboursée par la Sécurité Sociale.
On sait aussi:
- que l'homéopathie n'est pas enseignée dans le cursus normal des études médicale.
- Aucune étude scientifique n'a jamais validé son efficacité.
- Aucune grande revue scientifique ne publie des articles relatifs à l'homéopathie comme médicament.
- L'homéopathie n'est soumise à aucune obligation d'efficacité.
- Le titre de médecin homéopathe ne requiert aucun diplôme.
- Hypocritement, l'homéopathie est reconnue comme "un mode d'exercice particulier"; ce n'est pas une spécialité médicale.
- La publicité est autorisée pour l'homéopathie; ce qui est interdit aux médicaments remboursés.
Les adeptes de la pratique homéopathique soulignent deux avantages essentiels de leurs préparations:
L'innocuité : Une préparation homéopathique ne provoque aucune intoxication.
Une préparation homéopathique jetée dans la nature ne provoque aucune pollution.
L'usage prolongé, d'un produit  homéopathique ne comporte aucun risque pour la santé.
L'inaccoutumance :La prise d'une préparation homéopathique ne provoque aucune accoutumance.
Il en est ainsi pour l'eau que nous buvons tous les jours qui ne nous empoisonne pas, mais qui ne peut pas nous guérir si nous sommes malades.
Un bel argument en faveur de l'homéopathie est que les préparations ne coûtent pas cher. Il faut dire que le prix d'un médicament ne vient pas de la matière première, mais de la recherche et du développement et tous les essais avant la mise sur le marché. Cela peut durer des années avec un résultat incertain. L'homéopathie n'a pas ces dépenses; elle n'a rien à prouver et ne prouve rien. Les analyses les plus fines ne vont rien trouver de ce qui a été mis dans une préparation.     

Ceci dit, si vous pensez que l'homéopathie vous convient et  que vous vous en trouvez bien, personne ne vous empêche d'acheter vos médicaments homéopathiques à vos frais au même titre que  les bonbons à la menthe, ou l'infusion de chicorée. Ces deux préparations en tout cas, ont des principes actifs et peuvent agir sur la santé au même titre que tous les aliments que nous absorbons.
Tout cela semble simple et évident.
Ceux qui souhaitent que  la sécurité Sociale rembourse les "spécialités" homéopathiques, ont des arguments économiques ou de mode ou  d'habitude; aucun argument scientifique ou médical .
Remarque- L'astrologie a ses adeptes. Beaucoup de personnes règlent leur vie personnelle et professionnelle sur les prévisions de la numérologie. Beaucoup vous diront qu'ils s'en trouvent bien et que ce qui est annoncé concorde avec les faits constatés. C'est certainement au même titre et avec la même fiabilité qu'on peut compter sur l'homéopathie pour prévenir la maladie et la guérir quand elle nous frappe. Ce qui peut choquer, c'est de voir que des parents choisissent l'homéopathie pour soigner leurs enfants malades au mépris de l'efficacité reconnue de la médecine scientifique. C'est une attitude irresponsable et quasi sectaire.

Un argument des défenseurs de l'homéopathie consiste à dire que les milliers de patients qui se soignent par cette pratique, coûtent moins cher à la Sécurité Sociale. C'est vrai, mais c'est parce qu'ils ne sont pas malades. S'il en était autrement, ils auraient recours aux médicaments traditionnels, en plus de leurs dilutions homéopathiques. Chacun de nous peut citer dix personnes de son entourage qui ne prennent aucun médicament et qui se portent bien. C'est heureux.! Du jour au lendemain, ces personnes peuvent se mettre à consommer des préparations  homéopathiques sans changer leur état de santé. Avec l'âge et les accidents de la vie, nous sommes tous amenés à recourir aux médicaments pour des maladies graves. L'homéopathie ne joue pas cette partie-là.

Lien recommandé pour une information complète:
http://www.zetetique.ldh.org/homeo.html